Titre : Spider-Man : New Generation / Into The Spider-Verse
      Réalisateur : Peter Ramsey | Bob Persichetti | Rodney Rothman
        Scénariste : Phil Lord | Christopher Miller
          Producteur : Columbia Pictures | Marvel Entertainment | Sony Pictures Animation
            Disponible : Le 12 Décembre 2018 au cinéma

Résumé : Miles Morales est un adolescent vivant à Brooklyn. Il révèle les possibilités illimitées du Spider-Verse, un univers où plus d’un peut porter le masque…

Spider-Man : New Generation - Critique

“Spider-Man: New Generation est un chef d’œuvre qui apporte un vent frais dans l’animation mais surtout a la franchise Marvel.”

Vous n’êtes pas prêts pour le Spider-verse ! C’est clairement par cette phrase qu’on voulait commencer cette review du nouveau film de chez Marvel / Sony. Vous n’êtes pas prêts et nous le serons jamais à accueillir, comme il se doit ce nouveau film d’animation de super-héros, tout simplement car celui-ci est certainement ce qui se fait de mieux dans le genre héroïque, tout style de film confondu. Vous salivez déjà ? Vous ne serez pas déçus de la suite. Spider-Man : Into The Spider-Verse ou New Generation est un film d’animation mettant en avant le fameux multiverse de Spider-man où il existe plusieurs versions de l’homme araignée. Une histoire fortement inspirée du run de Dan Slott en 2014, mais pas seulement puisque l’homme araignée a souvent eu plusieurs versions alternatives de lui même tout au long de ses aventures. Le Spider-verse est plus utilisé pour faire rencontrer ces différentes versions de Spider-Man. Pour ce film d’animation, l’histoire se concentrera sur la terre de Miles Morales, le Spider-man de l’univers Ultimate et c’est une très bonne idée.

L’histoire prend place à Brooklyn, nous suivons la vie de Miles Morales, un jeune afro-latino avec des problèmes d’ados notamment dans la confrontation avec ses parents qui souhaitent le meilleur pour lui. Inscrit dans une nouvelle école, loin de son quartier et de ses amis, il va devoir vivre une vie qui ne lui correspond pas. Rapidement tout va se bousculer pour le jeune Miles, quand une araignée va le mordre et que des pouvoirs vont commencer à apparaitre. Et comme une bonne nouvelle ne vient jamais seule, Kingpin alias le Caïd, va chambouler les dimensions et faire rentrer en collision plusieurs univers et sonner l’arrivée de nouveaux Spider-Man. Dans ce film, les bases sont amenées doucement pour ne pas perdre le nouveau public mais n’oublie pas les aficionados des comics avec de nombreuses références.

Spider-Man : New Generation - Critique
Spider-Man : New Generation - Critique

Spider-man : Into the Spider-Verse se distingue des derniers films de super-héros, il propose une véritable trame de super-héros digne d’un bon comicbook, comme nous aimons les lire. Le scénario n’a pas le temps de se reposer, pas de scène inutile pour combler l’histoire, on nous propose un rythme soutenu, nous plongeant dans cet univers riche et coloré sans voir le temps passer. Le film reprend le concept même du super-héros : sa naissance, le rite de passage de l’initié au héros, sauf que cette fois, le personnage est épaulé d’une certaine manière. Mais le scénario ne se résume pas qu’à cela, ce n’est qu’une partie d’un film bien plus fournie qui reprend également d’autres thèmes comme la déchéance du héros. L’humour est très présent mais suffisamment dosé pour ne pas rentrer dans un dessin animé comique, ça reste agréable et balance pas mal avec le côté sérieux du film, voir émouvant à certains moments. Le résultat est parfait.

Le film permet d’introduire Miles Morales aux yeux du grand public, bien qu’il soit déjà présent depuis plusieurs années chez les lecteurs de comics. L’idée est excellente, puisqu’elle s’accompagne d’autres Spider-Man, expliquant rapidement les origins story de chacun. Cette méthode permet aux néophytes de comprendre que Miles Morales ne remplace pas complètement Peter Parker et donc évite le fameux commentaire de « Blackwashing » bien que les raccourcis soient encore faciles, nous vous laissons apprécier ou pas les commentaires de certains sur Twitter. C’est aussi une réussite de faire un film où les couleurs et ethnies soit reléguées en troisième plan et ne sont pas appuyées dessus. À aucun moment, vous vous dites que ce que vous voyez est cliché, ça fait partie d’une ambiance, d’un background. La sonorité hip-hop du film rappelle plus Brooklyn ou l’harmonie parfaite du style graphique que l’ethnie du personnage. On est clairement sur un film moins engagé que pouvait l’être un Black Panther et ça se ressent au niveau de la presse. Si nous revenons à nos multiples Spider-Man, vous aurez le droit à 3 personnages mis en avant comme Miles Morales, Peter Parker et Gwen Stacy, pour les autres ils seront mis en avant, ainsi que leur origin story mais resteront secondaires la moitié du temps. Le trinôme principal fonctionne bien, un Peter Parker désabusé et une Spider-Gwen toujours aussi rebelle vont mettre du piquant dans l’aventure de Miles. Les autres personnages ont quand à eux leur caractère bien définis avec une pointe d’humour et d’émotion pour certains. Le Spider-verse tiens ses promesses. Du côté des vilains, il y en a plusieurs et certains plutôt bien cachés jusqu’à ce qu’ils soient révélés. Les chara-designs sont tout aussi fous, bien que les vilains soient clairement relégués au troisième plan. L’origin story d’un seul vilain est évoquée et même là, le travail scénaristique est à applaudir car c’est court mais bourré d’empathie pour un vilain qui ne le mérite pas forcément. Pendant l’aventure, nous n’avons que très peu de plan sur les vilains seuls, l’histoire se concentre uniquement sur les héros voire sur Miles Morales.

Spider-Man : New Generation - Critique
Spider-Man : New Generation - Critique

Le film est pour tout public, même si pour en comprendre les fondements, les enfants devront avoir un âge bien plus mûre. Comme dit précédemment c’est aussi une bonne surprise pour les habitués de l’homme araignée et les plus passionnés, de nombreux Easter Eggs sont présents. On apercevra, sans trop vous en dire, certains clins d’oeil à la sphère comics avec par exemple Sara Pichelli, créatrice et dessinatrice de Miles Morales, dans les contacts du téléphone de ce dernier. Nous avons même des références plus ou moins subjectives à DC Comics à travers certains éléments tenant plus de l’esthétisme. Nous vous conseillons de voir le film en VO, le travail fourni par les doubleurs est incroyable et au vu du casting français, on sent que les américain prennent les choses à coeur. En france le métier de doubleur n’est devenu qu’un loisir. Enfin le film proposera un hommage et une scène post-générique que nous vous laisserons découvrir, ne partez pas si vite.

L’ambiance du film est soignée tant par son côté artistique que par sa bande-son. Un mélange de style graphique, nous passons d’un univers pop, avec un framerate plus lent à un mélange de couleurs acidulées avec une rapidité de mouvement, ainsi qu’une modélisation en 3D. Ce grand melting-pot de style est une véritable réussite et surtout apporte un vent frais dans l’animation en ne proposant pas un seul style qui pourrait nous lasser avec le temps. Ce changement artistique bouscule l’ambiance, casse les codes de ce que nous avons pour habitude de voir. Personnellement, les premières bandes annonces étaient réussites mais cette baisse de framerate, à la manière d’un Batman Ninja, était une crainte qui finalement n’en est pas une. Coté soundtrack, la musique est soignée et nous plonge comme Miles Morales du haut d’un building avec classe et rythme. C’est une telle réussite, que cette soundtrack rejoindra bientôt vos playlist, voire vos favoris, c’est déjà le cas pour nous avec Sunflower et What’s up Danger. Comme pour le dessin, la musique change l’ambiance, nous pouvons passer d’un côté hip-hop à une sonorité plus électrique en fonction de l’intensité de la scène.

Spider-Man : New Generation - Critique
Spider-Man : New Generation - Critique

Spider-Man : Into The Spider-Verse est une franche réussite, amenant un vent d’air frais sur le genre Super-Héros au cinéma. Un film à voir et revoir, qui nous l’espérons sera un grand succès et nous permettra de voir plus de film de ce calibre. C’est aussi l’occasion de prouver qu’on a pas besoin de plusieurs films pour imposer un univers, un seul suffit pour introduire plusieurs personnages sans en connaître les origines les plus profondes. Bien évidemment au-delà du succès du film, nous espérons une suite des aventures de Miles Morales et de ce sympathique Spider-Verse, une chose plus ou moins simple avec un univers aussi riche et des possibilités presque infinies. Reste à savoir si le style graphique restera le même et si finalement, la magie ne perdrait pas de son charme avec le temps, ou par habitude. En tous cas pour nous, c’est clair qu’on continuera à en parler de ce Spider-Man et on se dit que si une adaptation identique sur un autre univers tel que Nova venait à voir le jour, on sera là au rendez-vous !

Spider-Man : New Generation - Critique

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here