Burrito Bison : Launcha Libre

Reviews Jeux vidéo Burrito Bison : Launcha Libre

Gummies, Gummies, Gummies everywhere ! Une review bien particulière car aujourd’hui nous allons traiter d’un jeu mobile disponible sur IOS et Android. Mais ce n’est pas n’importe quel jeu mobile, il s’agit de Burrito Bison : Launcha Libre. Digne héritier d’un jeu portant le même nom et d’une séquelle estampillée, Burrito Bison : Revenge, la version Launcha Libre semble reprendre les mêmes bases.

Le principe du jeu : Élancer notre Luchadore à partir d’un ring en frappant un ennemi pour gagner le plus d’adrénaline et s’envoler loin dans une map en 2D remplie de gummies (bonbons gélatineux). Mais c’est quoi le but ? Une fois en plein vol, on arrive face à une armada de gummies qu’il faudra tabasser sans toucher le sol (dans quel cas vous perdez de l’adrénaline/vitesse). L’objectif est d’arriver le plus loin possible, de franchir différente section et atteindre le repère des gummies. Des gummies spéciaux vous donneront des avantages pour gagner de la vitesse, de l’argent et autres bonus. Également présents, des gummies appartenant au force de l’ordre avec des pièges à ours sur la tête (oui oui).

Concrètement, pourquoi vous parlez de ce jeu ? Me lassant très vite des jeux mobiles à cause des achats in-app ou des publicités entre chaque partie, Burrito Bison se veut moins agressif.

L’application est gratuite, il est possible de faire des achats in-app pour débloquer plus rapidement des choses ou effacer la publicité. D’ailleurs la publicité n’est pas intrusive, elle se présente comme un avantage car lorsque vous allez jouer, vous allez rencontrer des Piñata (en forme de gummies) que vous pourrez ouvrir uniquement si vous regardez une publicité qui dure entre 10 et 30 secondes. Une Piñata vous octroie 4 récompenses, argent, bonus ou bonbon. Les récompenses sont également accessibles en remplissant des missions.

Le background du jeu est vraiment très sympa mêlant le coté mexicain des protagonistes ainsi que l’arrière plan du jeu, rappelant par la même occasion Guacamelee!. L’aspect gélatineux des gummies est aussi bien intégré, les écraser en toute impunité pour glisser dessus ainsi qu’atteindre les différentes sections segmentées par des murs que l’on doit briser avec une phase de gâteau crémeux ralentissant le joueur.

Les protagonistes du jeu sont des luchadoresBurrito BisonPineapple Spank et El Pollo. À l’exception de Burrito Bison qui est disponible dès le début du jeu, les deux autres sont à débloquer au fur et à mesure du jeu. Il faut noter également l’apparition de méchants charismatiques en début de ring (partie) qui ont chacun des personnalités et pouvoirs différents se résumant à vous esquiver. Les gummies spéciaux ont également leurs lots de design farfelus mais raccord avec l’univers déjanté que représente Burrito Bison.

LE GAMEPLAY

En dehors de son aspect très cartoony avec des couleurs attrayantes, Burrito Bison c’est avant tout un mélange de gameplay. Bien qu’il soit linéaire et répétitif, il offre des phases de jouabilité différentes, par exemple nos trois héros ne se jouent pas de la même manière. À chaque touché de l’écran, Burrito Bison va utiliser des fusées (accrochées à son slip, oui) pour frapper le sol ou les gummies. Pineapple Spank va se propulser avec les fusées mais également utiliser un grappin qui pointera vers le bas et s’attachera automatiquement sur un objet ou gummies. Quant à El Pollo, il est plus compliqué à manier, car un simple touché lui fait frapper le sol (comme Burrito Bison) mais si on maintient le touché, on arrive à faire planer/voler notre personnage. Attention chaque touché d’écran est limité par des charges, que l’on récupérera en frappant des gummies.

Les gummies spéciaux offrent également des courtes phases de jouabilité différentes et amusantes. Par exemple, le Dr. Wormageddon vous plonge dans le sol chevauchant un énorme vers et vous devez manger le plus de gummies-taupes en tapotant l’écran pour descendre et relâchant pour monter (comme dans Jetpack Joyride). Des améliorations sont disponibles pour améliorer les capacités de votre personnage et l’emmener toujours plus loin. Il faudra pour cela rejouer plusieurs fois pour gagner assez d’argent pour pouvoir pousser les améliorations à fond.

LES MODES

Il existe 3 modes dans Burrito Bison : Launcha Libre, le premier est tout simplement ce que l’on pourrait appeler le mode histoire ou vous allez devoir traverser les différentes sections de la map jusqu’au QG des gummies. Les différentes sections sont un véritable challenge à relever, vous allez devoir recommencer un bon nombre de parties pour atteindre les dernières sections et notamment le QG des gummies.

En avançant progressivement, vous allez débloquer le mode contre-la-montre. Vous aurez alors 30 secondes pour aller le plus loin possible, sachant qu’une chute au sol sans utiliser de charge vous inflige une terrible pénalité en terme de ralentissement, idem pour la police-gummies avec leurs pièges à ours. L’utilisation de certains gummies spéciaux vous donne du temps additionnel (10 secondes) mais ces derniers sont assez rares. Le cumul de vos scores vous permettra de gagner des niveaux et de débloquer des nouvelles améliorations ou ennemies.

Le troisième mode n’est autre que la suite du mode histoire, il est disponible une fois le QG des gummies atteint et après avoir battu le boss du QG, il vous permettra de replonger dans un monde sans aucune section sauf là fin où il faut traverser un mur et du gâteau pour récupérer un morceau de faille. Le mode est faisable à l’infini mais à chaque faille atteinte, l’épaisseur du mur et gâteau augmente.

La rejouabilité est omniprésente dans le titre, on devient facilement accro pour débloquer le plus d’amélioration, ce qui nous entrainera à faire certains sacrifices mais je ne rentrerai pas dans les détails.

CONCLUSION

Burrito Bison : Launcha Libre est un jeu hautement addictif, comme à chaque fois, on recommence une partie alors qu’on s’était promis que c’était la dernière ! L’application est gratuite, et la publicité n’est pas intrusive, ce qui est une très bonne chose. Ayant fini le jeu, en poussant les améliorations au maximum, sans payer, j’attends une potentielle mise à jour avec du contenu. Cependant il faut aborder certains points négatifs, le mode contre-la-montre est celui que je déteste le plus car l’augmentation de niveau ce veut très longue et le mode en lui même n’est pas très interessant et parfois injuste. Sinon pour le reste c’est un bon passe-temps, un bon petit jeu quand on est en salle d’attente ou aux toilettes ! Il faut l’essayer pour l’adorer !

Articles récents

La Petite Russie : En route pour Guyenne

« Le bois. Ça a jamais été mon fort. Mais bon. C’est ça qui va me mener à avoir ma terre. Faque je...

SpeedRun #1 : Ronin Island

Après l’événement « Le Grand Vent », une catastrophe qui dévasta la Chine, le Japon et la Corée,...

La Select’ Février 2019 : True Detective, Descender, Anthem…

Découvrir le Podcast La Select’ de février 2019 est disponible, au...

Aposimz la planète des marionnettes : Tome 1

“Aposimz, une aventure sombre et intrigante de Tsutomu Nihei, le créateur de Blame! et Knights of Sidonia. Un manga que l’on...

2nd Runner #2 : Alita Battle Angel

“Notre deuxième podcast 2nd Runner est consacré à l’adaptation au cinéma de Gunnm, l’oeuvre populaire de Yukito Kishiro.”

2nd Runner #1 : Nier Automata

“Nier Automata, le chef d’oeuvre de Yoko Taro” Nouvelle émission, nouvelle règle, 2nd Run revient avec le premier épisode de 2nd...
Damien Piquet
Aventurier du web passionné de comics, de cinéma & série, de jeux vidéos et de hockey sur glace.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici