Titre DC Univers Rebirth : Le Badge
Scénario Tom King, Joshua Williamson
Dessin et encrage Jason Fabok, Howard Porter
Couleur Brad Anderson, Hi-Fi
Éditeur Urban Comics
Description

Depuis le retour de Wally West, Batman et Flash enquêtent sur la mystérieuse entité qui a enlevé dix ans aux super-héros de la Terre. Le Chevalier Noir a même trouvé au sein de sa batcave un indice intrigant : un badge jaune taché de sang. Mais leur investigation se trouve compromise lorsque l’ennemi juré de Flash, le professeur Zoom, réapparait et attaque violemment Batman.

Disponible sur
DC Univers Rebirth : Le Badge

Depuis quelques temps, l’univers de DC Comics a subi un relaunch avec l’arrivée de DC Rebirth que l’on peut interpréter par un renouveau. Ce qui indique surtout un statu quo des séries avec la fin de l’époque New 52 bien qu’elle soit tout de même toujours présente. On pourrait résumer DC Rebirth par : un gros mix de ce qui fonctionnait bien dans les New 52 avec ce qui se faisait de mieux avant Flashpoint, approximativement. On aurait pu faire des review de Rebirth bien avant ce comics, mais on attendait celui-ci avec impatience et pour cause, il revient sur l’événement majeur que représente Flashpoint.

Flashpoint c’est cet arc qui symbolisera une nouvelle crise provoquant l’arrivée des New 52, ce qui provoque chez moi un souvenir de mon retour dans la sphère comics. C’est tout naturellement que j’ai envie de faire une review sur ce fameux titre estampillé DC Univers Rebirth : Le Badge.

Bien qu’il s’agit d’un récit complet, Urban Comics fait un rappel en début de livre des « indices disséminés » à travers les différents albums des collections Renaissance ou Rebirth. Je suis entièrement d’accord avec l’éditeur, si vous n’avez pas lu Flashpoint inutile de lire ce livre, vous comprendrez que la moitié des choses et encore.

DC Univers Rebirth : Le Badge

Donc effectivement, on retrouve des indices, comme Flashpoint, le retour de Kid Flash et Le badge des Watchmen. D’autres éléments sont mentionnés comme le tapis cosmique, le pétase de mercure, la lettre de Thomas Wayne à Bruce, le masque de méduse ainsi que les personnages de Johnny Thunder et Saturn Girl. Ces éléments sont moins importants et juste attachés à l’histoire à l’exception du casque qui sera un élément important.

L’histoire prend place dans le présent lorsque notre Bat-detective enquête sur les changements récents de l’univers et de l’entité qui leur à volé dix ans de leur vie. Épaulé par Flash, Batman va faire une découverte, un mystérieux badge jaune taché de sang. Cependant l’enquête va être interrompue lorsque le pire ennemi de Flash réapparaît dans l’univers et s’en prend à Batman. C’est ainsi que commence DC Univers Rebirth : Le Badge.

DC Univers Rebirth : Le Badge

Pour être tout à fait franc et direct, j’ai adoré cette nouvelle histoire pour plusieurs raisons. La première c’est qu’elle nous permet d’avancer sur l’enquête de Batman et Flash à savoir : ce qui s’est réellement passé, pour que des héros pré-new 52 disparaissent en laissant aucune trace de leur passage et tout d’un coup réapparaissent dix ans plus tard.

Deuxièmement, ça fait énormément plaisir de revoir le Professeur Zoom embêter Batman et Flash, il s’agit d’un de mes vilains préférés. Le revoir au centre de l’histoire est pour moi un plus important au vue des possibilités qu’apporte ce personnage. Dans un troisième temps, c’est le parallèle avec l’univers Flashpoint, on en apprend plus sur ce qui s’est passé sur cette terre après le départ de Flash à la fin de l’arc. Pour nous l’univers avait été effacé mais en fait pas du tout, les personnages ont continué à exister et il y a eu des conséquences, hélas nous en saurons que très peu. Et enfin, un élément important qui se trouve officiellement confirmé dans ce livre, l’arrivé des Watchmen avec le badge du comédien mais pas que, puisque la fin nous dévoile le retour d’un autre personnage, qui semble être à l’origine de tout ça. Par ailleurs, Urban Comics nous dévoile à la fin du comics un extrait inédit de Doomsday Clock, la suite de l’événement.

Visuellement c’est beau, je suis très friand de ce style de dessin. Jason Fabok et Howard Porter se passent la main, car l’un dessine les comics Batman et l’autre Flash mais à aucun moment on sent un changement car les styles se rejoignent. Il y a une concordance dans les numéros qui est quasi parfaite. Les planches de fin par Howard Porter sont d’une beauté, le découpage nous donnerait des frissons. Mention spéciale à un personnage de Flashpoint que l’on revoit, car sa tenue est vraiment badass.

DC Univers Rebirth : Le Badge

CONCLUSION

CONCLUSION

En résumé, DC Univers Rebirth : Le Badge est un bon comics, court car il ne contient que 4 numéros mais ça nous tient assez bien en haleine (sans mauvais jeu de mot avec Barry). Le teasing de plus en plus intense sur l’arrivé des Watchmen dans l’univers avec une potentielle confrontation me rend impatient, pire il me donne envie de me replonger dans l’univers DC. Si on devait donner un point négatif à ce comics, ça serait d’être court et de ne pas nous donner plus de vision sur le fameux univers Flashpoint. Ayant adoré cet arc, j’aurais aimé en savoir plus, mais ça ne sera pas possible. Maintenant, j’attends beaucoup de la suite, en espérant ne pas être déçu.

DC Univers Rebirth : Le Badge

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here